Blog Image

Le blog du Salon des Vignerons à Olne

L'actualité du Salon des vins bio et naturels

Sans militantisme et encore moins sectarisme, nous souhaitons mettre en avant le travail de vignerons qui ont choisi, malgré le poids des réalités économiques, de produire des vins sans artifices, avec une réussite certaine, dans le respect de leur travail, de leur terre et des consommateurs. Nous ne pensons certainement pas détenir quelque vérité que ce soit mais c'est en tout cas celle à laquelle nous aimons croire. Ce sont aussi les vins que nous aimons déguster et partager.

Retour aux sources

Dégustations Posted on 02 Nov, 2009 22:03

Cela aurait pu être le titre d’un beau roman… Pour nous, c’est l’histoire de deux alsaciens d’origine, Mireille et Pierre Mann (Mas des Caprices), qui ont choisi de faire leur « retour aux sources », « tout quitter pour recommencer. Travailler la terre, cultiver la vigne pour faire du vin, célébrer la nature, généreuse et riche en ce bassin Méditerranéen. Elever le vin, l’accompagner dans sa prime jeunesse pour qu’il puisse exhaler les mets, ravir les palais, et mûrir à travers les âges… Réjouir les sens par le verre et partager ce plaisir ».

Retour aux sources corbières 2007, c’est ce vin que nous avons dégusté, laissé par nos deux « planchistes » (clin d’oeil à Leucate, cet endroit idéal pour la pratique du windsurf). D’emblée, nous sommes séduits par ce nez intense de fruits rouges et d’épices, très « nature ». A l’aveugle, nous serions partis sur un vin de Geoffroy Marchand (Etoile du Matin). Nos deux alsaciens ont vinifié chez lui le temps d’un millésime, serait-ce celui-ci?

En bouche… on est pas déçu! Des tanins soyeux, de la mûre, de la réglisse… un beau fruité en rétro-olfaction, tel qu’on l’aime: l’envie d’y revenir… ou de faire son retour aux sources!



Première grande dégustation des Tastelynx: le chenin à l’honneur, ce cépage magnifique

Dégustations Posted on 25 Oct, 2009 14:48

Nous avions dans l’idée depuis un moment d’organiser des dégustations à l’aveugle. Après une nécessaire mise au point, le projet était lancé et c’était ce samedi 24 octobre que les « Tastelynx » se réunirent pour la première fois.

Le thème de cette première dégustation devait être simple à choisir puisque nous avions l’embarras du choix ! Force est de constater que certaines de nos plus grandes émotions de ces derniers temps le furent en dégustant des vins issus de … chenin ! Les anjou de René Mosse, ceux de Richard Leroy, les Montlouis de Damien Delecheneau, de feu Stéphane Cosssais, les Saumur de Romain Guiberteau … pour ne citer qu’eux, restent de grandes découvertes.

Le thème était choisi… restait à choisir les vins. Notre esprit de découverte l’emportant, nous voulions déguster le plus de vignerons possible. Après quelques recherches (notamment à la lecture du spécial Montlouis-sur-Loire du R&B) et quelques conseils prodigués par des spécialistes : Matthieu Gondard de V Marchand de Vins et Lolo Baraou.

Nous avons retenu 10 vins : 1 effervescent, 5 secs, 3 demi-secs, 1 moelleux.

1- Jérôme Saurigny – Vin de Table – 90 C (Pétillant Naturel) 2007

(Note moyenne : 10,75. Notes isolées de 10 à 14. Notre note : 12) 7e place.

Le vigneron :

En conversion bio depuis 2007, Jérôme et Sophie sont situés en plein coeur des grands vins blancs moelleux du Layon, à un jet de pierre des Quarts de Chaume et de Bonnezeaux, non loin de Rochefort et vinifient leurs vins de la manière la plus naturelle possible.

Le vin :

De couleur paille, le vin présente une effervescence, on est bien sur un Pet Nat !

Le nez est déroutant, sur les fruits blancs et les épices, une finale assez droite. C’est un vin assez sauvage, difficilement descriptible et qui a dérouté les dégustateurs.

2- Sébastien Brunet Renaissance 2007 (Vouvray)

(Note moyenne: 14. Notes isolées de 13 à 16. Notre note : 14). 3e place.

Le vigneron :

Sébastien Brunet est ‘LE jeune qui monte » à Vouvray. 2007 est son deuxième millésime.

Le vin :

Couleur paille à or, le nez est retenu au début, à l’aération on relève quelques notes alimentaires. En bouche, une matière riche sous-tendue par une bonne fraîcheur, c’est très pur. Un vin qui a plu à la majorité.

3- Clos Mélaric Bille de Roche 2007 (Saumur)

(Note moyenne: 12,4. Notes isolées de 12 à 13,5. Notre note :13,5). 6e place.

Le vigneron :

L’ensemble des vignes est travaillé en culture biologique. La récolte est réalisée en cagette afin d’éliminer les grappes non satisfaisantes d’un point de vu sanitaire mais aussi d’apporter le raisin entier au pressoir. Les fermentations lentes (levures indigènes) se terminent à la fin du printemps suivant les vendanges et ont lieu en pièce Vicard de 400 L (4 vins). Le fruit du Chenin et l’expression de ce terroir très calcaire sont ainsi privilégiés. Le vin est élevé sur ses lies mais aucun batonnage n’est effectué. L’objectif est de conserver le CO2 présent en forte quantité afin de ne pas ou peu sulfiter avant la mise en bouteille Produit sur 0,7 ha, « Billes de Roche » est issus de deux petites parcelles de Chenin situées sur la butte calcaire de Berrie, à l’extrême sud de l’appellation Saumur.

Le vin :

Une belle couleur que ce Saumur avec une belle brillance. Au nez, miel, abricots et en bouche du gras, de la rondeur. Un vin qui a moins plus que le précédent de par une acidité et une droiture moins importante.

4- Cyril Le Moing Les Gains de Maligné 2007 (Anjou)

(Note moyenne: 13,85. Notes isolées de 10 à 16,5. Notre note : 16,5). 4e place.

Le vigneron :

Cyril Le Moing est installé depuis 2003. Il est souvent cité comme faisant partie de « l’école Angéli » puisqu’il a appris à ses côtés. Cité par quelques uns de ses voisins – dont Richard Leroy – comme « nouvelle vague angevine », Cyril Le Moing exploite en micro-viticulture près de 2,5 ha. A la cave, très peu d’interventions, notamment pour les blancs. Après le pressurage, passage en barriques où les vins font leur malo. Ils sont ensuite mis en bouteille sans filtration et de manière douce. SO2 total de 22mg/l sur cette cuvée.

Le vin :

Le vin est très expressif, trop pour certains dégustateurs non habitués aux vins natures… Il dévoile des fruits jaunes très (très) mûrs, de la mirabelle. En bouche, l’attaque est douce, c’est vineux, c’est grand, pur, sur la pêche, l’abricot, une belle droiture. Beaucoup de plaisir et de caractère. Mon coup de cœur de la soirée !

5- Eric Nicolas du Domaine de Bellivière les rosiers 2007 (Jasnières)

(Note moyenne: 14,1. Notes isolées de 10 à 16,5. Notre note: 15,5). 2e place ex-aequo.

Le vigneron :

On ne présente plus le domaine de Bellivière (voir ici).

Le vin :

Le vin dévoile beaucoup d’élégance, des arômes de pierre à fusil, de silex, de miel, de fumé et de toasté. C’est très différent des vins dégustés précédemment. En bouche, des fruits blancs, c’est très pur, très équilibré, très fin mais ce n’est pas d’une immense longueur (dû aux jeunes vignes ?). Le vin a beaucoup plu.

6- Richard Leroy Noel de Montbenault 2006 (Anjou)

(Non noté)

Le vigneron :

Richard exploite comme un jardin deux terroirs : les noels de Montbenault (constitué de Rhyolites) et les Rouliers (schisteux-gréseux). Les terres sont travaillées en biodynamie, et le travail en cave est respectueux de la matière première : pressurage dès l’arrivée de la vendange et entonnage direct pour réalisation des fermentations alcooliques et malolactiques en barriques. Celles-ci sont souvent neuves, mais le soin apporté au choix des barriques et des tonneliers, l’énorme matière des jus, font que l’élevage se révèle finalement discret dans le vin. Autrement, aucun additif (pas de chaptalisation, d’acidification etc.) à part un très léger sulfitage à la mise en bouteille. Il fait des vins comme il les aime, lui qui est un grand dégustateur.

Le vin :

Nous nous réjouissions de le déguster et pensions qu’il allait emporter tous les suffrages. Le vin ne se goutait malheureusement pas bien ce soir là. Il était dans une phase très austère. Non noté.

7 Frantz Saumon Minéral + 2008 (Montlouis-sur-Loire) demi-sec

(Note moyenne: 14,65. Notes isolées de 13 à 18. Notre note : 14,5). 1ère place.

Le vigneron :

Frantz Saumon est formé au lycée viticole d’Amboise et ses maîtres à vinifier sont Marcel Lapierre et Jean Foillard. Il cultive 5 ha de vignes (dont les plus vieilles ont 100 ans) selon des méthodes proches de l’agriculture biologique.

Le vin :

Au nez, un côté fumé. En attaque, c’est vif et droit mais parfaitement équilibré entre richesse et acidité. Un vin qui sort du lot. Une petite merveille qui a convaincu la majorité des dégustateurs.

8 Damien Delecheneau (Grange Tiphaine) Les Grenouillères 2007 (Montlouis-sur-Loire) demi-sec

(Non noté)

Le vigneron :

Du sang neuf à Montlouis, il n’en manque pas et Damien est de ceux-là. La qualité de ses vins est saluée par ses pairs et ne cesse de progresser d’année en année. Le domaine est certifié ECOCERT depuis peu.

Le vin :

Le nez était très fermé et goutait la colle, le fruit était masqué. Ce n’était pas son jour car gouté il y a 6 mois, il se montrait exceptionnel. Non noté.

9 Vincent Carême le Clos 2006 (Vouvray) demi-sec

(Note moyenne: 13,75. Notes isolées de 12 à 17. Notre note: 14,5). 5e place.

Le vigneron :

Vincent Carême apporte du renouveau à cette appellation plutôt conservatrice. Tout comme François Chidaine, il réussit de magnifiques cuvées tout en respectant scrupuleusement son terroir. Sur un domaine de 13 hectares, il recherche la spontanéité et la transparence dans ses vignes. C’est un adepte des élevages longs afin d’obtenir plus de texture et de richesse, et d’en tirer toute la quintessence du cépage Chenin.

Le vin :

Un nez captivant de miel qui nous emmène chez l’apiculteur. La bouche est friande sur les fruits de pêche et de melon, elle se distingue en densité et en concentration, tout en gardant son élégance, son dynamisme… soutenu par une bonne acidité. Une expérience intéressante.

10 René Mosse le moelleux 2005 (Anjou)

(Note moyenne: 14,1. Notes isolées de 13 à 15,5. Notre note: 14). 2e place ex-aequo.

Le vigneron :

Nous renvoyons ici

Le vin :

Les barriques de ce vin ont été écartées afin d’en faire une cuvée de moelleux car il avait un trop fort potentiel pour finir en Anjou sec. Au nez, on reconnait la « patte » de René Mosse, un nez très typé coing. C’est un vin frais, d’un caractère affirmé, doté d’une bonne richesse sans présenter trop de sucres (50 gr de sucres résiduels) et d’une bonne acidité. Pour terminer, nous l’avons trouvé désaltérant.



Envoyé Spécial: réaction de Lydia et Claude Bourguignon

Presse Posted on 23 Oct, 2009 16:35

Réaction sur l’émission « Envoyé spécial » du 1/10/2009

Bonjour à tous,

Mille excuses pour le retard de notre réaction face à l’émission d’Envoyé Spécial du 1 octobre 2009, mais nous étions sur le terrain ces dernières semaines.

Nous avions accepté de participer à cette émission à condition que nos propos soient correctement retransmis. Il n’en a rien été et nos explications sur le rôle prépondérant des multinationales sur l’empoisonnement des sols viticoles et agricoles par les pesticides ont été soigneusement supprimées lors de la retransmission. Il est vrai que ces multinationales de l’agro-industrie du monde et qu’elles financent massivement la télévision par leur publicité.

Nous tenons, dans cette newsletter à exprimer notre profond désaccord avec cette émission décousue et dépourvue de tout professionnalisme. Force est de constater que les médias sont vendus et que les journalistes ne font plus leur métier. Cette émission semblait avoir été financé par le lobby anti-vin et nous mettons au défit le public non averti de comprendre quoi que ce soit sur le monde du vin tant cette émission était désespérante de médiocrité. On plaçait sur le même plan le sucre, les levures et les pesticides.

Le seul intérêt de cette émission est de montrer la profondeur du fossé qui s’est creusé entre les citadins et le monde rural.

Il est aussi profond que celui qui s’est creusé entre les politiques et le peuple. Le monde de la ville ne connaît rien à la terre et ne comprend rien à sa culture et c’est cette incompréhension qui aboutit à la volonté de détruire la boisson la plus civilisée du monde, celle qui représentait symboliquement le sang du Christ : Le Vin.

Certes les vignerons sont responsables de s’être laissés manipulés par les marchands de pesticides mais ce sont ces derniers qui portent la lourde responsabilité d’avoir empoissonné la terre au nom du profit.

Il est toujours difficile de prendre la décision de participer ou non à ce type d’émission où nous n’avons jamais accès au montage final avant diffusion.

Cependant, c’est ce type d’émission qui a permis de mettre le doigt sur les dérivés de l’agro-industrie. Nous restons pour notre part aux côtés des vignerons et des agriculteurs qui restent avant tout des artisans et des artistes au service de leur terre.

Par Lydia et Claude Bourguignon.



Articles de presse sur le salon et publicité

Le Salon Posted on 19 Oct, 2009 14:36

– Le journal « Le Jour » nous a consacré un article l’an passé (avec le salon de Dison qui se tient le même WE que le nôtre):

http://www.actu24.be/article/regions/provinceliege/infoslg/%C2%AB_soixantedix_%C2%BB_vignerons_en_visite/280341.aspx

La Meuse nous avait aussi consacré un article.

En 2008, c’étaient ces deux articles qui rendaient honneur à notre première cuvée:

http://www.salondesvignerons.be/article_presse1.jpg

http://www.salondesvignerons.be/article_presse2.jpg

Artémia, notre afficheur (c’est quand-même plus confortable que de tout afficher soi-même!) est passé par là:

Au total, ce sont près de 1.000 affiches qui ont été disposées dans la Province de Liège. En 2010, ce chiffre sera plus que doublé pour une couverture totale de la Province de Liège, y inclus les cantons de l’Est (affichage libre, city boards, affichage magasins).

– Nous sommes aussi présents chaque année dans l’agenda de la Province de Liège. Cette année, c’est une page entière A5 qui sera consacrée au salon.

– François Morel nous a cité dans son dernier livre « le vin au naturel ». Pour ceux que cela intéresse d’être un peu moins « con » que le jour précédent, il est en vente ici

– Les deux sites dédiés aux vins naturels nous citent dans leur agenda:

http://www.vinsnaturels.fr/005_liens/01_salon/2010-04-18-salon-des-vignerons-olne.php

http://www.lesvinsnaturels.org/article.php3?id_article=434

– Un article que nous avions rédigé a été mis à disposition sur le site du Petit Futé:

http://www.petitfute.be/content/les-vins–naturels-

Vivacité, notre partenaire Média, diffuse chaque année près de 50 spots radio pendant les 5 jours précédant le salon.

– Nous faisons de la publicité dans les éditions du grand Liège de Passe-Partout. Nous allons étendre encore cette année à d’autres journaux, notamment la presse spécialisée « bio » (bio-info) mais également le Vif l’express Weekend.

Kinépolis Liège, un autre de nos partenaires, nous offre le backover de flyers de prgrammation la quinzaine précédent le salon.

– Nous distribuons 15.000 flyers les 2 mois précédents le salon!

– Nous envisageons aussi de faire de la publicité dans La Meuse Liège-Verviers.

Tout cela devrait nous permettre de franchir le cap des 1.000 visiteurs, même en temps de crise économique!



Envoyé spécial: la réponse du berger à la bergère

Discussions Posted on 19 Oct, 2009 11:15

Voici la REPONSE DE Celine Destève responsable du reportage « Le vin est-il toujours un produit naturel ? », dont nous aimons particulièrement la conclusion.

Je tiens à expliquer notre démarche concernant notre enquête sur le vin. Notre point de départ était de se mettre à la place du consommateur. Pour le consommateur, le vin, c’est seulement du jus de raisin fermenté. Or, au fil de notre enquête, nous nous sommes aperçus qu’il y avait des pratiques totalement inconnues du grand public.

Les levures exogènes par exemple, que certains viticulteurs refusent d’utiliser parce qu’elles ne viennent pas de leur terroir, mais que d’autres utilisent pour ne pas prendre de risques et s’assurer qu’il y aura bien fermentation.

Les sulfites, mentionnés en tous petits caractères sur les bouteilles. Les consommateurs remarquent rarement cette mention et ceux qui l’aperçoivent se demandent de quoi il s’agit. Il nous a semblé logique de le leur expliquer. Nous avons d’ailleurs dit que l’usage de ces produits étaient sévèrement contrôlé, et que les producteurs respectaient les doses. Nous avons également expliqué les possibles désagréments causés par ces produits pour une certaine catégorie de population concernant certains vins fortement sulfités. Une information qui doit être diffusée à notre sens, non pas pour dissuader les consommateurs de boire du vin, mais pour qu’ils comprennent que ce conservateur, qui se retrouve partout dans l’alimentation est aussi présent dans les bouteilles et que cette mention n’est pas là par hasard. Nous avons pleinement conscience que les viticulteurs s’emploient à réduire les doses et qu’avec leurs contraintes de production il ne peuvent pas s’en passer. Cependant affirmer que sans sulfites, le vin tourne au vinaigre n’est pas tout à fait exact puisque certains producteurs parviennent à s’en passer, du moins jusqu’à la mise en bouteille.

Le sucre, bien sûr est inoffensif. Mais son utilisation abusive est une fraude et il est logique que le consommateur en soit également informé lorsque certains vignerons ne respectent pas les règles. Dans le Beaujolais, cette affaire concernait une cinquantaine de viticulteurs sur 3000, nous avons donc bien précisé que ce n’était pas l’ensemble des viticulteurs qui avaient triché.

Les pesticides enfin, dont nous avons trouvé des résidus dans les bouteilles. Nos analyses ont été faites en toute impartialité et nous ne nous attendions pas à en trouver dans chaque bouteille de champagne choisie parmi les plus grandes marques. Là aussi, nous avons expliqué que les normes sanitaires n’étaient pas dépassées, donc a priori sans danger si l’on considère que c’est la dose qui fait le poison. Mais d’autres scientifiques n’adhèrent pas à ce postulat, il est normal de leur donner la parole. Nous avons donc également tenté de comprendre d’où venaient ces résidus. Il semble que malgré le développement de la viticulture raisonnée, les produits phytosanitaires ne disparaissent pas comme par magie pendant la vinification, une idée jusqu’ici communément admise.

Enfin, il ne s’agissait en aucun cas de faire l’apologie de la viticulture bio. Nous avons expliqué que les bios utilisaient aussi le levurage, les sulfites et que le cuivre était à forte dose néfaste pour les sols. Nous n’avons pas non plus cherché à détruire une filière, bien conscients que la majorité des viticulteurs font tout pour se passer de chimie et essaient de faire leur métier avec le plus de sincérité et de transparence possible. Il nous semblait cependant important que lorsque le consommateur achète un vin, il s’interroge un peu plus sur ses conditions de productions, sur les efforts qui ont été fait par le viticulteur et qu’il s’oriente justement vers ceux qui ont de bonnes pratiques.

A lire sur: http://info.france2.fr/mediateur/



Sites liés

Liens Posted on 13 Oct, 2009 21:31

Quelques sites liés au vin :

Le cercle des amis du vin: http://cav.skynetblogs.be/

L’oenoclubmosan: http://www.oenoclubmosan.be/

Quelques superbes reportages sur de très bons vignerons: http://www.wineterroirs.com/

Un site très « félin »: http://www.vin-terre-net.com/

Quelques rendez-vous gastronomiques:

http://www.atelierdessources.com/

http://www.lachaume.be/

Quelques salons:

Le salon biovitis à Louvain: http://www.biovitis.be/ où l’on peut y retrouver le Château de Gaure.

Le salon des vins naturels à Dingé: http://www.vinicircus.com/ où l’on peut y retrouver quelques uns de nos vignerons dont René Mosse et le Château Sainte-Anne.

La Dive Bouteille organisée par Sylvie Augereau, le plus gros rassemblement de vins natures : http://diveb.blogspot.com/

Le salon de vignerons de Corny sur Moselle (dernier WE de février).

Le salon Vins Natures en Nord à Lille (1er We de mars) http://www.vinsnatureennord.com/

On y retrouve pléthore d’excellents vignerons dont certains sont à Olne (Matthieu Dumarcher, René Mosse, Thomas Pico, les domaines Cosse-Maisonneuve et Clusel Roch…) et beaucoup qu’on aimerait voir présents aussi!

Les forums de passionnés du vin:

http://www.lapassionduvin.com/

http://www.degustateurs.com

http://www.buveursdetiquettes.fr/

Les sites de vins naturels:

le site de l’AVN: http://www.lesvinsnaturels.org/

Un autre site sur les vins naturels : http://www.vinsnaturels.fr/

Un autre site sur les « vins plus que bio » : http://fr.morethanorganic.com/

D’autres sites intéressants:

le site de Renaissance des Appellations: http://www.biodynamy.com/

le site de SAPROS: http://www.sapros.org/

le site de SEVE: http://www.seve-vignerons.fr/

Quelques vidéos :

http://www.tsr.ch/: quelques reportages intéressants (notamment sur les vins naturels et les pesticides)

http://www.dailymotion.com/video/x1ds9p_alerte une intervention de Claude Bourguignon

http://www.blog-vinbionaturel.fr/2009/04/vin-sans-pesticides-vin-bio/
Le reportage démarre vers 2m10 avec une intervention de Cyril Fahl



Nos partenaires

Le Salon Posted on 13 Oct, 2009 16:39

Nos partenaires sans qui l’organisation d’un tel évènement ne serait pas possible:

Nos partenaires privilégiés:

http://www.lerougeetleblanc.com

Le Rouge & le Blanc avec qui nous partageons la même vision du vin, sauf que ce sont des professionnels et pas nous! Merci à Jean-Marc Gatteron et son équipe pour leur fidélité, la pierre qu’il apporte à l’édifice et la confiance qu’il nous témoigne depuis la 1ère édition.

http://www.vivelevin.be/

Philippe Devos avec qui nous partageons une certaine idée du vin.

http://www.allwine.eu/

Eric VanTieghem, le spécialiste des vins natures à Luxembourg.

http://www.lachaume.eu/

La Chaume Import à Dalhem, importateur de nombreux vins natures.

http://www.invinogildas.com/

Notre sommelier préféré, doué d’un grand talent d’orateur.

Nos partenaires gastronomiques:

http://vincentcuisinierdecampagne.blogspot.com/

Notre cuisinier de compétition. Le repas des vignerons se tient chez lui.

http://www.bru.be/

Qui nous fournit l’eau durant le salon.

http://www.letheme.com/

http://slowfoodliege.skynetblogs.be/

Nos partenaires promotion:

http://www.artemia.be/

http://www.kinepolis.com/

http://www.passe-partout.be/

http://www.vivacite.be

http://www.petitfute.be/

http://www.agendalareference.com/

http://www.autourdubio.fr/

http://www.bio-info.be/

http://www.vinogusto.com

http://www.findawine.com/

Nos autres partenaires:

http://www.wiliquet.bmw.be/

http://www.picla.be

Nous sommes ouverts à toute nouvelle forme de partenariat! Donc écrivez-vous!



L’affiche 2010

Le Salon Posted on 11 Oct, 2009 20:19

On le sait, c’est la crise! Et on ne change pas une équipe qui gagne donc nous avons décidé de garder la même affiche que celle de 2009. Enfin, on a quand même changé les dates et le nom en « le salon des vins bios et naturels de qualité »!

La voici:

et notre logo:

Qu’en pensez-vous?



« PrécédentSuivant »