Le thème de ce Salon des Vignerons est centré sur les vins de qualité. Les vignerons invités ont la réputation d’adhérer à cette démarche aux dépens de la production (les rendements sont faibles, généralement sous les 40hl/ha) et travaillent tous dans un souci de respect de l’environnement et de leur terroir. S’ils ne pratiquent pas nécessairement tous, mais la plupart bien, la culture biologique et/ou la biodynamie (certifiée ou non…), les méthodes traditionnelles et naturelles de vinification sont favorisées et le travail de la vigne reste le plus naturel possible (travail du sol, pas de désherbants, pas de pesticides…).

Les vins sont généralement produits avec un interventionnisme minimum. Les plus « naturels » d’entre eux sont élaborés sans aucun intrant : pas de levures exogènes, pas de chaptalisation, pas d’acidification, pas d’enzymage. Quand les conditions le permettent, les quantités de SO2 ajoutées sont minimes voire nulles, que ce soit à la vinification ou la mise en bouteille (SO2 total généralement inférieur à 50mg/l). Le collage et la filtration sont rarement pratiqués.

Ces méthodes réfléchies à la vigne et à la cave sont des moyens utilisés par les vignerons pour atteindre leurs objectifs en termes de qualité et pour favoriser l’expression du terroir dont ces raisins sont issus.

La volonté de maintien des cépages originaux et de produire de grands vins de terroir furent également autant de critères de sélection.

Dans tous les cas, ce sont des vins authentiques de vignerons, loin des vins « standardisés » et « industrialisés ».

Certains vignerons sont des références du vignoble français. D’autres, tout aussi exigeants et passionnés, font partie de la jeune génération montante.

Les vins présentés résultent donc de la conjugaison de deux paramètres : la culture de la vigne et la vinification. Ces deux aspects sont multiples et complexes… et peu renseignés sur l’étiquette. Notre objectif est de permettre aux amateurs de connaître les méthodes employées à la vigne et à la cave par le vigneron pour qu’ils disposent de l’information juste et qu’ils puissent pleinement comprendre l’origine de la variabilité et la complexité des vins proposés. Néanmoins, la notion de qualité reste subjective et la dégustation reste donc la seule approche pour faire le bon choix.

Outre la possibilité de déguster et d’acheter les vins proposés, nous souhaitons proposer une approche didactique et favoriser les échanges par différentes approches : conférences animées par des vignerons sur des sujets, actuels et sensibles, liés au métier de vigneron ; séances de dégustation à l’aveugle avec les journalistes de la revue vinicole « Le Rouge & le Blanc » ; démonstration de cuisine ; atelier de dégustologie.